LISA REMPORTE LA BOURSE DE CONCEPTION VECTORWORKS EN INTÉRIEUR

3 juin 2015

Lisa Vromman a remporté la Bourse de Conception Vectorworks 2014 pour les étudiants, dans la catégorie "Intérieur"

Depuis son enfance, Lisa respire la créativité. Adolescente, elle a suivi des humanités artistiques à Gand, avec une option en architecture. Elle a ensuite obtenu son bachelier en Design d'intérieur à l'Académie royale des beaux-arts de Gand, la KASK. Récemment, elle a commencé un bachelier supplémentaire en conception industrielle de produits à l'Howest de Courtrai, car elle trouvait que ses connaissances techniques pouvaient encore s'améliorer. "Un diplôme supplémentaire, c'est toujours un avantage", explique Lisa, réaliste. "Mais ça me passionne vraiment. Désormais, tout ce que j'invente, je peux aussi le réaliser concrètement."

Habitat participatif pour les personnes seules

Durant l'été 2014, elle a présenté son travail de fin d'études en conception d'intérieur, un projet de cohousing, pour la Bourse de Conception Vectorworks. Le complexe vise surtout les jeunes qui souhaitent emménager seul après leurs études. "Financièrement, ce n'est pas facile d'habiter seul", explique-t-elle. "C'est pour cela que j'ai conçu des unités flexibles pour les personnes isolées, avec de grands espaces communs comme la buanderie et la cuisine. Non seulement ça réduit les coûts, mais ça crée aussi un nouveau réseau social pour les habitants."

Elle est partie d'un bâtiment existant près de la gare d'Anvers. "Un bel immeuble, mais entièrement isolé du quartier", se souvient Lisa. Elle a abattu les murs, introduit des cloisons vitrées, a ajouté des saillies et des creux dans les unités et a créé un jardin ouvert avec vue sur la ruelle adjacente. Cela produit un agréable sentiment de convivialité qui irradie aux alentours.

En supplément écologique et social, Lisa a prévu un potager commun sur le toit. La production de ce jardinage collectif pourra être cuisinée dans la cuisine commune, pour les habitants eux-mêmes ou pour le voisinage. Cela ouvre la voie à un engagement social réfléchi et une cohabitation plus intense dans le centre-ville.

Dessiner dans Vectorworks

À la KASK, Vectorworks est présenté comme premier progiciel de CAO aux étudiants en design d'intérieur. "C'est venu des étudiants", avoue Bart Brants. "Auparavant, nous enseignions AutoCAD, mais beaucoup d'étudiants préféraient Vectorworks en raison de son apprentissage plus rapide." Lisa a, elle aussi, été satisfaite de la transition: "J'avais déjà appris à travailler avec AutoCAD pendant mes humanités, mais Vectorworks est beaucoup plus intuitif et plus facile à utiliser."

Sa connaissance de Vectorworks s'est élargie au fil de ses études: "La première année, on voit les bases. Par la suite, on continue à concevoir et ça nous permet de développer nos propres techniques de dessin. À la fin de mes études, je pouvais vraiment tout dessiner, comme je le voulais, sans limitations."

Sa vision pour le projet d'habitat participatif était claire dès le début, mais Lisa a longtemps bataillé avec la visualisation. "Toutes les options que j'essayais étaient trop lourdes et sévères. Moi, je voulais justement que ça reste léger et gai.", se souvient-elle. Au final, elle a opté pour un rendu en noir et blanc, dans lequel elle a tout placé à l'aide de Photoshop - y compris les charmantes petites ombres. Mission accomplie, car qui ne voudrait pas habiter une bande dessinée?

Avalanche de louanges

Lorsque Lisa a décidé de s'inscrire pour la Bourse de Conception, elle a directement su qu'elle enverrait son travail de fin d'études. Non seulement il avait plu à ses professeurs, mais le projet lui avait aussi valu le premier prix de la fondation René Bruynseraede – De Witte. Ce prix en espèces est un legs d'un ancien directeur de la KASK et met chaque année sous les feux de la rampe les meilleurs travaux de toutes les formations de la KASK. 

Elle n'en fut pas moins surprise de remporter la Bourse de Conception Vectorworks. "Le prix Bruynseraede se situait dans le prolongement de mon bachelier, mais je n'avais aucune idée de mes chances dans un concours international", dit-elle. "Dans mon parcours, l'accent était surtout mis sur la conceptualisation, et pas sur la mise en forme des plans. J'avais peur que ce soit principalement sur ce point que le concours Vectorworks ne se concentre." Ça a été tout le contraire et les membres du jury de la Bourse de Conception ont directement été enthousiastes en découvrant son projet réfléchi et enjoué. La meilleure preuve que l'étape la plus importante pour gagner, c'est d'abord de participer.

Lisa utilise la somme de 3.000 dollars (environ 2.500 euros) qu'elle a gagnée pour financer sa formation en conception industrielle de produits. "Dans cette formation, une fois qu'on a un projet solide, on nous encourage à le mettre réellement en production, puis sur le marché", raconte Lisa. "C'est vous qui choisissez comment vous abordez ça concrètement, mais dans tous les cas, ça coûtera de l'argent. Et c'est là que la Bourse de Conception tombe à pic."

<!-- Google Tag Manager -->
<script>(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push({'gtm.start':
new Date().getTime(),event:'gtm.js'});var f=d.getElementsByTagName(s)[0],
j=d.createElement(s),dl=l!='dataLayer'?'&l='+l:'';j.async=true;j.src=
'https://www.googletagmanager.com/gtm.js?id='+i+dl;f.parentNode.insertBefore(j,f);
})(window,document,'script','dataLayer','GTM-5PTSSRR');</script>
<!-- End Google Tag Manager -->